07/04/2015

Korokke (chaud dedans)

Je me suis toujours fait avoir. Car l'idée convenue et bienvenue est d'attendre un peu, de souffler dessus, de laisser... refroidir sur le coin de l'assiette. Au pire de le couper en deux, pour les plus cruels, et d'éviter ainsi de se brûler la langue et le palais. Me suis toujours fait avoir... Le korokke (prononcez "kolokké") est une croquette japonaise de pommes de terre au porc. Je le rappelle sans cesse, la cuisine japonaise n'est pas faite que de sushis et sashimis, mais bien plus variée qu'on ne le pense. Et j'aime cette cuisine de tous les jours, simple et efficace. Vous trouverez le mirin (sorte d'alcool très doux fabriqué à base de riz gluant fermenté) un peu partout. Le panko est une chapelure japonaise plus ou moins grossière. Vous en trouverez plus spécifiquement en épicerie japonaise, mais une chapelure classique fera aussi bien l'affaire.


Il vous faudra, pour 4 personnes (soit 8 croquettes) :

600 g de pommes de terre, de type bintje
1 oignon 150 g de porc haché
1 cuillère à café de sauce soja
1 cuillère à soupe de mirin
sel, poivre
1 verre de farine
2 œufs
2 verres de panko (chapelure japonaise)
huile sauce tonkatsu ou bull-dog (en accompagnement)

Faire revenir dans une poêle avec un peu d'huile l'oignon haché. Lorsqu'il devient transparent, ajouter la viande et faire sauter pendant 5 minutes environ, en remuant. Assaisonner avec la sauce de soja et le mirin. Faire cuire les pommes de terre avec leur peau, à l'eau. Une fois cuites, les peler et les écraser dans un saladier, à l'aide d'une fourchette (sans en faire une purée). Ajouter la viande et les oignons. Assaisonner de sel et poivre, rectifier avec un peu de sauce soja et mirin, au besoin. Former 8 boulettes au creux de la main et les aplatir sur deux centimètres. Préparer trois assiettes. Dans la première, mettre la farine. Dans la seconde, les deux oeufs battus. Dans la troisième, enfin, le panko. Faire chauffer de l'huile dans une poêle haute, en quantité suffisante (une profondeur de trois centimètres). Passer les galettes dans la farine, l'oeuf, puis la chapelure, et les faire frire doucement jusqu'à ce qu'elles soient joliment dorées. Egoutter sur du papier absorbant et accompagner d'une salade et de sauce tonkatsu ou bull-dog.

Et la recette est tirée de l'excellent livre Tokyo, recettes cultes de Maori Murota chez Marabout.

1 commentaire:

newer older home

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...