17/12/2013

Aribert le Grand (Les Terrasses)

Voyage éclair en royaume d'Aribert. Le métier a du bon. Les lecteurs coutumiers de ces pages sauront que le récent livre du chef Christophe Aribert m'a profondément touché, tant par son univers que sa personnalité. En quelques jours à peine, le rendez-vous était pris, le billet réservé. La crainte de la déception, par un trop plein de projections, n'effleura même pas mon esprit. J'avais, comme l'on pourrait dire, instinctivement confiance. La rencontre arriva bien vite. Belle, humaine et passionnée. L'homme a la poignée de mains franche, l'œil concentré, songeur, et la présence calme et rassurante. Il m'offrit son temps, précieux, sa gentillesse, assurée, me parla de lui, de ses envies, de son amour des poivres, des beaux gestes et des beaux produits, dans un tutoiement de mise et volontairement provoqué. Me voilà à l'aise, dans ce grand hôtel que côtoyaient Coco Chanel et Maurice Chevalier, un temps pas si lointain, suspendu. A l'aise, assis à cette petite table dressée à mon unique attention, dans un coin de son bureau, tout près des cuisines. Flatté. J'entendais au loin les commandes passer, dans l'affairement précis et les bousculades organisées de la brigade toute entière. Puis vinrent le goût, juste, délicat, simple (se méfier de l'apparente simplicité d'un plat), respectueux, le parfum d'une mousse de céleri branche posée sur un jus de pomme, et celui d'un sorbet à la truffe venant à peine troubler l'artichaut et ses différents malicieux visages. Ni pour le talent ni pour l'homme, je ne m'étais trompé. Pour les deux, maintenant, il me tarde d'y retourner. Même table, même contrée. 

[noix de St-Jacques rôties aux graines, salsifis à cru, noix]

=


[cabillaud, oignons, champignons en chiffonnade]

=


[artichaut mis en crème, chips et fond,
gelée de champignons et sorbet truffe]

=


[mousseline et pain de courge]

=


[chocolat, réglisse, mandarine et épices]

=


[ravioles fruit de la passion, émulsion citron,
glace caramel]

=




Restaurant "Les Terrasses" - Grand Hôtel Uriage, 60, place Déesse Hygie, 38410 Uriage-les-Bains - tél : 04 76 89 10 80.


4 commentaires:

  1. Réponses
    1. Oui, je confirme ! Même si je n'ai pas vu grand chose du pays... ^^

      Supprimer
  2. je suis contente que ça se soit bien passé ! tu vas publier une interview ?

    RépondreSupprimer
  3. je ne connaissais pas. La chiffonade de champignons est sublime et le dessert me donne très envie de tester l'accord réglisse/chocolat

    RépondreSupprimer

newer older home

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...