06/11/2012

Les chemins éphémères d'Alexandre Gauthier (La Grenouillère)

J'attendais depuis longtemps, avec une fébrilité et une impatience à peine dissimulées, d'aller à La Grenouillère d'Alexandre Gauthier. J'y étais passé au détour de vacances il y a plus longtemps encore, au moment où le restaurant était l'auberge, tenue par le père. Les chemins se croisent, décroisent et recroisent, sous des formes différentes, souvent de manière hasardeuse et en dehors de toute temporalité (c'était hier, non, il y a dix ans), et c'est très bien ainsi.



Le temps, lui, est parfois nécessaire pour mettre des mots, par définition réducteurs, sur une expérience, des sensations. Car un déjeuner ou un diner à La Grenouillère est assurément une expérience. Superbe, sublime, étonnante, émouvante, sobre, sensuelle, brute, presque primitive dans les rapports qu'entretient Alexandre Gauthier avec la nature, omniprésente, à la fois sauvage et maîtrisée, et dans le choix, le soin des matières, proches des univers de Joseph Beuys et d'Anselm Kieffer.




L'ascétisme de l'assiette et du lieu n'a rien d'austère, mais tout de l'essentiel, de l'essence même des choses qui semblent se répondre les unes aux autres dans un équilibre subtil en perpétuel mouvement. Le menu, en feuille de papier froissé, rappelle que rien ne dure, que le moment présent doit être conscient et pleinement perçu dans sa profondeur et sa fugacité. C'est d'ailleurs pour cette raison que le chef ne souhaite pas (sans cependant l'interdire) que ses clients succombent à la tentation de la photographie du plat devant eux, et à l'inéluctable distanciation qui en découle.


J'ai joué le jeu, vécu l'instant, intensément, des étoiles dans les yeux et doublement amoureux. Osé des chemins inconnus vers lesquels je ne serais jamais allé, naturellement. Goûté, par tous les sens, la bulle de glace à l'oseille éclatée et le potiron cru zesté de clémentine, la cuisse de grenouille meunière à l'écume citronnée et le macaron finger au persil, caché dans un buisson-caméléon. Plongé ma cuillère dans une forêt de bouleaux meringués et de marjolaine, et dans une eau de mer reconstituée en bouteille...

La prochaine fois, je sais d'emblée que j'irai plus loin encore sur ces chemins éphémères, avec une insouciance certaine et (r)assurée, pour me perdre... et mieux me retrouver.



La Grenouillère - Rue de la Grenouillère, 62170 La Madelaine sous Montreuil - tél : 03 21 06 07 22.

=

Vous pouvez retrouver l'interview filmée que j'avais faite du chef pour la Fnac, lors du dernier "Paris des Chefs" à cette adresse-ci. Je vous invite également à vous laisser porter par la très belle vidéo de Nicolas Devos sur l'univers du restaurant.
 

12 commentaires:

  1. sublime! ton texte, l’émotion, les photos qui suggèrent et la simple description des plats dans un souffle.

    RépondreSupprimer
  2. "la tentation de la photographie du plat devant eux, et à l'inéluctable distanciation qui en découle."... Un jour lui expliquer que photographier le plat, c'est déjà le savourer... Très beau... Et très envie d'y retrourner...

    RépondreSupprimer
  3. autant d'adjectifs qualificatifs on ne peut qu'avoir envie d'y aller

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et encore, difficile de qualifier autant de sentiments et sensations à la fois mêlés...

      Supprimer
  4. Et dire que j'avais réservé et que j'ai du annuler :-( Bientôt j'espère

    RépondreSupprimer
  5. Merci pour ce joli re portage qui me re transporte dans l'ambiance de ce dîner éphémère mais qui reste en mémoire de papilles ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien ! Il paraît que l'ambiance de nuit est très différente, très envie d'y dîner aussi...

      Supprimer
  6. je tombe en amour pour ce lieu inconnu…
    tes mots et tes clichés si anecdotiques me parlent, je te connais et sais déceler le bel univers qui se cache derrière… et n'ai qu'une envie, y aller à mon tour !

    RépondreSupprimer
  7. C'est bon à lire aussi quand on a connu ces émotions brutes...

    RépondreSupprimer

newer older home

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...