19/10/2012

L'imaginaire de Sinan

Les objets inanimés acquièrent quelques fois une âme, secrètement, à l'instar de ce petit personnage, mi-robot, mi-totem, qui trône fièrement dans les boutiques de la Maison du Chocolat. La Maison a audacieusement (et à raison) fait appel à l'Atelier Hapax et à Sinan Sigic, ancien de Castelbajac et de Martin Margiela, pour créer des objets décoratifs ou usuels (lampes, trousses, ceinture, vase, étui...) faits à partir des boîtes, sacs et rubans de sa marque.


[robot-totem chocorobox]

La particularité de l'atelier est, en effet, de détourner l'objet d'un quotidien, d'une réalité pour lui conférer une autre finalité, totalement différente et souvent inattendue. Car l'imaginaire fertile de Sinan surprend toujours, amuse parfois, comme ce fouet-martinet dont l'usage n'est pas destiné, dit-on, aux clients de la Maison... C'est un travail d'artisan, laissé aux hasards et aux accidents que la main est obligé d'intégrer. Chaque pièce reste donc unique et mérite d'autant plus d'attention.


[jeu d'échecs chocochess]

[lampe ronde lightcho]


 [lampe monde]

 [martinet chot'aime]


 [étui ipad chotab]

La collection éphémère est en vente jusqu'au 5 novembre 2012, dans les boutiques parisiennes de la Madeleine, du Faubourg St-Honoré et rue François 1er, et également dans certains boutiques de Londres, New York, Tokyo et Hong Kong.

=

L'Atelier Hapax propose par ailleurs aux particuliers de transformer leurs objets fétiches, liés à leur histoire personnelle. Plus d'informations sur www.atelierhapax.com.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

newer older home

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...