15/05/2012

Dim Sum Yoom(my !)

Quel nom bizarre... Imprononçable... Seum, sum, soum ? J'ai su et oublié aussitôt ! Mais j'ai appris, auprès d'un spécialiste passionné, Mikael Petrossian, à les déguster à l'occasion de l'ouverture de son deuxième restaurant (à la déco superbe) consacré à cette petite bouchée traditionnelle de la cuisine chinoise. Vous avez sans doute dû en manger un jour ou l'autre, en commander sans le savoir un dimanche soir au chinois d'en bas, avec deux-trois rouleaux de printemps et une barquette alu de riz cantonais. Ils ont pu être bons ou décevants. Ceux de Yoom sont, en toute objectivité, excellents, et mis au goût occidental par quelques touches, ici ou là, de familiarité.

 
Les dim sum servaient à l'origine d'en-cas pour les voyageurs de la route de la soie et il en existe aujourd'hui une variété incroyable, chaque famille ayant ses recettes bien particulières selon le moment de la journée. Le dim sum est avant tout une pâte faite à base de farine de blé ou de froment, parfois levée, farcie de viandes, crevettes ou légumes, herbes et épices, et cuite à la vapeur, grillée ou frite. La parfaite réussite d'un dim sum tient sans nul doute dans l'équilibre des saveurs et des assaisonnements. Ajoutez à cela la science complexe du pliage des bouchées... Il me faudra un peu d'entraînement avant de me lancer moi-même en cuisine...

 Ravioli pékinois au porc, sauce vinaigrée (le plus populaire du nord-est de la Chine)

x
 Dim sum de boeuf au curry rouge (légumes, gingembre, citronnelle, lait de coco)
Dim sum de légumes au curry et lait de coco
Dim sum de bœuf au gingembre (soja, basilic, vin de riz de Shaoxing)
 
x

 
 Ravioli shangaïen aux crevettes, sauce hong-you (soja épicée, sésame)

x

Crêpes vietnamiennes aux crevettes et saucisse fumée de Montbéliard

x

 Dim sum de porc aux épices et au miel
Dim sum de poulet aux cacahuètes grillées
Dim sum végétarien (chou blanc, champignons, pousses de bambou, coriandre)

x

 

Yoom - 5, rue Grégoire de Tours, 75006 Paris - tél : 01 43 54 94 56 & 20, rue des Martyrs, 75009 Paris - tél : 01 56 92 19 10. Formule déjeuner aux environs de 15€ (comptez 5-6€ pour 2-3 bouchées).

14 commentaires:

  1. Perso je compte bien y retourner bientôt ;-) J'ai adoré et ce fut un plaisir de t'y rencontrer !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Plaisir partagé ! C'est un bel endroit en tout cas...

      Supprimer
  2. Comment comment ?? Yoom a ouvert une deuxième adresse ?? COOOL (en plus bien plus pratique pour moi)
    Est ce que c'est la même carte que celui de la rue de Martyrs ? Ou auraient t'ils ajouté les fameux xiao long bao de Shanghai (ceux avec du bouillon à l'intérieur) ? J'arrive pas bien à voir sur la photo.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que oui... Je ne connais pas le nom exact mais un des raviolis doit se manger dans une cuillère, à moitié, en aspirant le bouillon d'abord... Complexe !

      Supprimer
  3. N'ai pas peur de te lancer dans le pliage, c'est plutôt rigolo. Et comme m'avait dit Mikael, il ne faut jamais oublier qu'un Dim Sum moche vaut mieux qu'un Dim Sum pas bon :) Ravie de t'avoir rencontré et à bientôt !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà un adage à méditer ! Ravi de t'avoir rencontré également, à bientôt !

      Supprimer
  4. Sais tu que M Petrossian vient de publier chez marabout un livre consacré aux dim sum? Fabuleux!!!!! Biz d une dom sum addict!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui ! J'ai même un exemplaire dédicacé ! Je n'ai donc plus d'excuses pour essayer... :))

      Supprimer
  5. La minute linguistique : la voyelle de "sum" se prononce "un"
    (c'est du cantonais)
    http://fr.forvo.com/word/%E7%82%B9%E5%BF%83/#yue
    Je ne suis jamais allée chez Yoom, donc je ne peux pas me prononcer sur la qualité de leurs dim sum...

    RépondreSupprimer
  6. merci pour l'adresse le type de cuisine que j'affectionne !!pierre

    RépondreSupprimer
  7. Merci pour cette nouvelle adresse!

    A bientôt...

    RépondreSupprimer
  8. Hey, merci pour l'adresse, je ne le connaissais pas. Tu le vends bien, je n'ai plus qu'à trouver l'occasion.

    RépondreSupprimer
  9. Aie encore un article en faveur du Yoom...

    Yoom est malheureusement à la cuisine cantonaise ce que Planet sushi est à la cuisine japonaise. Autrement dit des pastiches de dimsums servis dans un décor branché et aux marges record (comme Gyozar bar et compagnie).

    Je suis vraiment triste de savoir que les parisiens découvrent les magnifiques dimsums cantonais par ce biais la.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était la première fois que j'en goutais, je n'ai pas été déçu, bien au contraire. Mais le chef m'a clairement expliqué qu'il m'était le dim sum à la sauce occidentale, avec quelques variantes pour s'adapter au goût et au plus grand nombre sans doute aussi...

      Supprimer

newer older home

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...