28/04/2012

Fauchon-les-Bains : deux minutes d'arrêt

Je troque mon parapluie contre un parasol, l'orage contre un éclair. Me mets en mode croisière, direction Fauchon-les-Bains. Ça sent la plage 1900, l'élégance des stations balnéaires d'antan, et pas la crème solaire ambre-coco, fort heureusement... Le chef pâtissier Fabien Rouillard a imaginé une collection été, légère et fruitée, d'éclairs, de desserts et d'entremets, aux doux noms évocateurs de Deauville, Trouville ou Cap-Ferret. J'ai pris un train gare Saint-Lazare, direction Trouville-Plage, posé mes valises sur le quai, l'excellent éclair à l'abricot Bergeron en compotée, à peine cuite, sous le bras. Le fruit est là, parfaitement respecté, peu sucré et pas acide pour autant. Il vous faudra attendre mai-juin pour le voir arriver en boutique, le temps que les trottoirs et les bottes en caoutchouc sèchent...

 
 L'éclair "Trouville" à l'abricot Bergeron

¤



4 commentaires:

  1. Un éclair sous le bras.....ça peut très mal se terminer....je serais vous, Monsieur Poulet, je transporterais autrement un si joli gâteau!.....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh tu crois ? :)) Ou alors il faut se retenir d'éternuer...

      Supprimer
  2. Nous avons nos quartiers d'été dans la région. Je note l'adresse.

    RépondreSupprimer
  3. je bosse de l'autre côté de la madeleine , j'irais faire une escale gourmande

    RépondreSupprimer

newer older home

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...