15/02/2012

Canard au miel de châtaignier et au jus de pomme (Fumiko)

Qu'il est difficile de surveiller la sauce, assembler l'assiette, servir chaud et trouver une bonne lumière pour le polaroïd qui illustrera la recette du lendemain... Tout cela pour dire qu'être chef ne s'improvise pas, mais je le savais déjà. Néanmoins, je ne me suis pas trop mal débrouillé (dans ces maudits 6m² de cuisine et avec ces deux plaques électriques). La recette est tirée de l'excellent livre de Fumiko Kono. J'ai pris simplement la liberté de réserver au frais, la nuit, les magrets, et de rajouter une noix de beurre froid dans la sauce pour équilibrer les saveurs et finir de la lier. Le jus de pomme réduit apporte une acidité très fruitée qui se marie parfaitement avec le magret. Evidemment, vous ajusterez également les temps de cuisson selon l'épaisseur de vos filets...

Il vous faudra, pour 4 personnes :

2 beaux magrets de canard
65 cl de jus de pomme pur
1 cuillère à soupe de miel de châtaignier
1 cuillère à café de fleur de sel

La veille, dans une sauteuse, faire chauffer le jus de pomme, le miel et la fleur de sel, sans atteindre l'ébullition. Inciser la peau des magrets de canard et la faire colorer dans une poêle sans matière grasse pendant 3 minutes environ. Déposer les magrets dans le mélange jus de pomme et miel et les faire cuire à feux doux pendant 20 à 25 minutes. Sortir les magrets, laisser refroidir le jus, puis, une fois tiède, y remettre les magrets et laisser mariner une nuit à température ambiante. Le jour même, sortir les magrets de la sauteuse. Faire réduire le jus aux deux tiers à feu vif, en écumant pour obtenir une sauce onctueuse. Dans une poêle sur feu moyen, poser les magrets côté peau et les faire réchauffer 5 à 8 minutes en les retournant au bout de 5 minutes. La peau doit être croustillante. Couper les magrets en tranches, les arroser de sauce et servir chaud, accompagnés de riz rouge ou mélangé.

13 commentaires:

  1. Hummmm bien tentant ....
    brigitte

    brigitteathome.blogspot.com/

    RépondreSupprimer
  2. Je note cette recette pour les rares occasions où je cuisine de la viande. Car, autant en profiter pour faire plus original que le steack-frites.

    RépondreSupprimer
  3. tu le cuis avant de le faire mariner? Etrange...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, tout à fait... Il a deux cuissons en fait. Mais je prône de ne pas le cuire tout à fait avant la macération, et de le sortir du froid avant de le recuire...

      Supprimer
  4. Tres tentante cette recette ...! Miam ! Le miel de châtaignier est mon favori.
    Bises gourmandes.

    RépondreSupprimer
  5. du coup j'ai commandé le livre :-))))
    brigitte
    brigitteathome

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un très beau livre... Je te conseille aussi la soupe d'oignons comme un nuage, une merveille ! Je l'avais publiée aussi ! (dans la rubrique "soupes & potages")

      Supprimer
  6. ça sent le repas en amoureux !
    La classe.
    Personne ne semble intrigué, moi oui.
    C'est quoi ces choses qui se tordent sur le riz ?
    Une paille pliée en deux pour siroter la sauce ?!?!?!
    Non je plaisante mais ça y ressemble hiihihi
    t'embrasse poulet

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais comment as-tu su que c'était le repas en amoureux ? :))

      Pour la paille, tu as tout faux, par contre ! C'est une pelure de pomme red gala séchée...

      Supprimer
  7. Belle recette ! j'aime ce mélange sud-ouest et une note asiatique...
    belle soirée

    RépondreSupprimer
  8. Je pensais bien que j'avais tout faux !
    Une paille sur du riz...
    la pelure de pomme semble mieux convenir ;)

    RépondreSupprimer

newer older home

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...