10/12/2011

Un Bugey voyageur

Certains vins ont des parcours atypiques... Il faut parfois aller les découvrir à New York et les ramener en France. Mais Charles Compagnon (du restaurant L'Office, Paris 9ème) a le nez et le palais pour ça... Et ce Bugey Cerdon du vignoble Renardat-Fâche est une jolie découverte, sans prétention et très agréable à boire.

La petite production se situe dans l'Ain, à mi-distance entre Lyon et Genève, et se convertit peu à peu à la viticulture biologique. Légèrement pétillant et d'une jolie couleur rosée affirmée, le Bugey Cerdon est un vin peu alcoolisé (7-8°) aux arômes de fruits rouges, composé de 70% de Gamay et 30% de Poulsard. La méthode, ancestrale, de fabrication consiste à faire fermenter le moult à basse température pendant trois à quatre semaines, puis à stopper ce processus en refroidissant les cuves en dessous de zéro. Un filtrage grossier permet de conserver quelques levures qui vont relancer la fermentation en bouteilles, dans une cave tempérée à 10-11 degrés, durant deux mois, afin d'obtenir le taux final d'alcoolisation et une mousse crémeuse soutenue par de fines bulles. Le dépôt est ensuite évacué et les bouteilles définitivement bouchonnées.

Tout ça pour dire que les chemins de découvertes sont parfois de traverse, et qu'il est important de soutenir les petits producteurs passionnés, et les bons produits...

4 commentaires:

  1. je te rejoins complètement sur les petits producteurs ! L'Office que je ne connais toujours pas gagne encore des points dans mon estime ;)

    RépondreSupprimer
  2. Tu adoreras, j'en suis sûr ! Et Charles est lui aussi un vrai passionné !

    RépondreSupprimer
  3. Le Bugey, le Cerdon, je connais bien, très très bien..... :-)

    RépondreSupprimer
  4. Et les migraineux sont toujours à la recherche de ces vins biologiques ! Je note, ça m'intéresse....surtout en période de fêtes...
    belle soirée

    RépondreSupprimer

newer older home

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...