03/11/2011

Les natures mortes de Paulette Tavormina

Paulette est une femme douce, dans sa manière d'être, d'observer et de photographier. Aussi douce que la lumière qui semble caresser ses compositions. On parle de photographies, on pourrait presque parler de peintures, mais c'est là replonger dans les batailles de genre qui ont marqué les premiers pas de la photographie dans l'histoire des arts.

Paulette est américaine, d'origine sicilienne, et travaille en tant que photographe pour la maison de ventes aux enchères Sotheby's. Elle connait donc la lumière et la composition. Les images que je vous présente ici sont relativement tardives dans sa carrière. Il lui manquait peut-être le courage de se lancer, le recul nécessaire sur un travail résolument plus personnel. Son succès est mérité, les expositions s'inaugurent à Boston et Moscou, et on ne peut lui souhaiter que du bien. Le Grand Prix du "Festival de Photographie Culinaire" lui a même été décerné tout récemment.

Les images de Paulette s'inspirent de la peinture de nature morte dans la grande tradition hollandaise, flamande et espagnole du 17ème siècle. On pense à Coorte, Kalf, Zurbarán, Cotán, à ces fruits et légumes parfaits dans leurs imperfections, chargés de symbolismes et posés sans hasards sur fond neutre.
Pour la petite histoire, Paulette me racontait que ces fraises avaient fini en tarte, après une fastidieuse journée de prise de vue. Je ne lui ai pas demandé si le crabe, sur cette autre image, avait fini dans son assiette... Moins sûr... Les photographies de Paulette Tavormina seront visibles (en formats réels) et en vente au salon Paris Photo du 10 au 13 novembre prochain, à la galerie Robert Klein (stand A14) qui la représente. Vous aurez aussi le plaisir de m'y rencontrer...

Plus d'informations sur son site personnel, www.tavorminaphotography.com, sur www.robertkleingallery.com et, en anglais dans le texte, sur le Tripod Blog ! (un grand merci à Maja pour la traduction !)




18 commentaires:

  1. Ces photos sont superbes. Je goûterais volontiers une cerise ou une fraise, tellement cela semble réel ! Je ne manquerai pas d'aller les admirer à Paris Photo.

    RépondreSupprimer
  2. il manque peut être les vanités pour ressembler aux peintures des maîtres flamands...
    je me réjouis d'aller voir ces étonnantes photos en live bientôt.

    RépondreSupprimer
  3. Ce sont de très belles photos, tirées sur un papier mat, poudré, très dense. Et je ne parle même pas de l'encadrement en moulures noires...

    RépondreSupprimer
  4. Elles sont magnifiques et n'étant pas très "nature morte" je leur trouve justement cet intérêt artistique, d'être des photos ressemblant à des peintures.
    PS : pour info, SPM est à la latitude de Nantes et nous avons des températures entre 5 et 10° en ce moment, ça va donc, c'est pas la terre Adélie !

    RépondreSupprimer
  5. Je l'ai découverte au FIPC, j'ai vraiment aimé !

    RépondreSupprimer
  6. C'est magnifique ! heureuse de connaître cette artiste !
    belle soirée

    RépondreSupprimer
  7. Cette maitrise de la lumière, c'est impressionnant ... je regrette d'être un peu éloignée du lieu d'exposition ... Merci, en tous cas, de me l'avoir fait connaître !

    RépondreSupprimer
  8. Mais si j'ai pu vous la faire connaître, j'en suis ravi !

    RépondreSupprimer
  9. Superbe, j'adore.
    Oui, on dirait des tableaux.
    AS-tu pratiqué de la même manière que d'habitude pour la luminosité de tes clichés où est-ce que les tons s'approchent des oeuvres flamandes ?
    Bon week-end,
    Bises,
    Patricia

    RépondreSupprimer
  10. @ Patricia : tu as raison d'évoquer ce point ! Je me suis permis de "transformer" les photos de Paulette en polas, donc la lumière est un peu atténuée... La "vraie" lumière ressemble réellement aux oeuvres flamandes...

    RépondreSupprimer
  11. C'est superbe avec une lumière très particulière, je ne connaissais pas ! Merci

    RépondreSupprimer
  12. Merci pour cette bien jolie découverte ! Ca me fait aussi un peu penser à l'atmosphère de certaines compositions d'Arcimboldo...

    RépondreSupprimer
  13. J'aime et je partage: "ces fruits et légumes parfaits dans leurs imperfections". C'est leur vrai beauté et de merveilleux modèles.
    Bon weekend

    RépondreSupprimer
  14. ces photos sont vraiment magnifiques, je les connaissaient du FIPC et elles font vraiment penser à ces peintures flamandes avec un petit quelque chose en plus.

    RépondreSupprimer
  15. Un travail très intéressant, merci pour cette découverte.

    RépondreSupprimer
  16. tiens je l'avais pas vu passer ce billet… c'est heu… époustouflant

    RépondreSupprimer

newer older home

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...