20/10/2011

Le Japon à mon honneur (le Salon du Chocolat)

L'heure est attendue, par tous les mordus, mordants, fondants, fondus et/ou obsédés de chocolat : l'ouverture du Salon du Chocolat, pour sa (on ne compte plus) énième édition qui semble prendre de plus en plus d'ampleur, au moins médiatique, d'années en années. C'était, hier, ma première fois. J'ai pris mon courage à deux mains pour traverser tout Paris et arpenter les allées. Bilan assez mitigé, pour tout vous dire. J'ai fui la moitié du salon dédié aux grandes, très grandes enseignes du chocolat industriel et aux arcs de triomphe clinquants de mauvais goût pour me consacrer aux artisans discrets. Le Japon n'était pas le pays à l'honneur, mais je le mets à mon honneur. Des merveilles d'orfèvrerie pleines de poésie chez Tokyo Chocolate que l'on ose à peine toucher : la Couleur de l'étoile (chocolats noirs thé vert, champagne, framboise, yuzu décorés de motifs traditionnels japonais irisés) et la Surface de l'eau (pâtes de fruit, ganache et chocolat deux couches, aux couleurs comme le reflet d'un fleuve). Ouvrez sur Paris, s'il vous plaît ! Chez le célèbre Sadaharu Aoki, un macaron dans une pâte à gaufres, des palettes de couleurs vives, acides, électriques, et une sucette-cube au chocolat-yuzu à faire fondre dans un lait chaud. Et chez Susumu Koyama, des chocolats avec ganache au kuro-Shichimi et miel, marqués d'une virgule nacrée, et un plan de Kyoto, si beau...

Tokyo Chocolate



Chez Tokyo Chocolate, Kaki-no-Tane (riz soufflé à la poudre de thé vert)



Tokyo Style chez Tokyo Chocolate encore, crème au beurre
et saveur de thé vert, de yuzu (citron japonais) et de praliné sur sablé



Chez Aori, un sublime macaron chocolat
enrobé d'une pâte à gaufres au thé vert, chaud et moelleux




Kyoto, vu d'en haut, chez Koyama, DNA



Le Salon du Chocolat, du 20 au 24 octobre, Porte de Versailles, Paris. Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.salonduchocolat.fr.

10 commentaires:

  1. En fait, on a du se croiser... Ai goûté le macaron chaude de chez Aoki, un vrai régal!

    RépondreSupprimer
  2. Hello
    On aurait pu se croiser également !

    RépondreSupprimer
  3. C'est extrêmement cruel de nous présenter des choses pareilles à l'heure où le petit-déj n'est plus qu'un souvenir et le déjeuner à peine une rumeur naissante ! :)

    RépondreSupprimer
  4. C'était donc THE place to be hier soir !

    Et @ Tombouctou : il y a le goûter qui arrive, rassure-toi... ;)

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour Laurent,
    J'y vais demain. Ce sera aussi mon premier.
    Moi non plus je ne m'attarderai pas sur les grandes enseignes industrielles...
    J'ai hâte de voir, de humer, de goûter, de m'émerveiller...
    Bises,
    Patricia

    RépondreSupprimer
  6. je suis d'accord avec toi, il vaut mieux se consacrer aux artisans....... et à mon avis ils devraient être les seuls présents!
    de bien jolies photos en tous cas

    RépondreSupprimer
  7. J'y étais cette fin d'après-midi et je vous conseille chaudement le "Tokyo Macaron Yaki" de Sadaharu Aoki, en totale subjectivité, étant apprentie chez lui ^^

    RépondreSupprimer
  8. J'espère que quand nous allons passer vous en aurez laissé ???? heureuse de savoir où aller...merci les fins gourmets qui nous guident ici !
    bonne journée à tous

    RépondreSupprimer
  9. Toujours privilégier les artisans, les gens passionnés par le métier...

    Et oui, Agnès, on n'a pas tout mangé... :))

    RépondreSupprimer
  10. J'y étais aussi hier :) Mais j'ai fait le tour très vite à l'ouverture et j'ai effectivement beaucoup traîné autour des chocolatiers japonais qui ont à mon goût quelque chose de différent... très raffiné et élégant... On n'ose presque pas toucher aux chocolats.

    RépondreSupprimer

newer older home

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...