21/06/2011

Un empereur bien né : Septime

Quand j'entends parler de Septime, je pense avant tout à l'arc de triomphe de l'empereur romain Sévère (146-211 de notre ère) surtout connu pour ses bas-reliefs et son type architectural que l'on retrouvera sur le très célèbre arc de Constantin quelques années plus tard. Petite déformation professionnelle... Il va falloir compter désormais avec la table parisienne de Septime, remarquable, qui est à deux doigts de le détrôner.

Bon, d'accord, on m'a soufflé que le nom du restaurant venait naïvement du "Grand Restaurant", le film, avec Louis de Funès et Bertrand Blier... Mais je dois dire que ma culture cinématographique ne connait pas grand chose du genre et j'aime préférer cette évocation de l'Antique qui m'est familière...


Septime, le restaurant, a fait beaucoup parler de lui depuis son ouverture, à tel point que nous hésitions, mes fidèles amies de bouche (Lili et Anne) et moi-même, à tenter l'expérience. Mais il faut toujours suivre son instinct, son intuition. Nous voilà donc assis à cette table de bois sombre, doux et vieilli. Le lieu est brut, sans rien de Sévère, un brin industriel, les murs laissés à nu, blanc, bleu, gris, enduit décrépi reposant. Les miroirs sont piquetés par le temps, les corbeilles à pain en papier japonais ciré, les verres sublimement fins.


Ça parle fort, mais cela n'a pas d'importance. On sait déjà que l'on restera à "causer", après le café. Un petit tour pour se laver les mains nous fait quitter le ciel gris de Paris : le nez reste collé à la vitre de cette porte-fenêtre donnant sur un splendide jardin secret, mais hélas privé. On pourrait passer le déjeuner à regarder cette cour inattendue comme un enfant regarde la neige pour la première fois, des heures durant. Mais l'estomac crie famine et il faut bien retourner à table. Théophile Pourriat, dit Théo, l'associé du restaurant et ex-directeur de Lei, nous reçoit, bavarde un peu. Il est charmant, attentionné et aime son métier, tout comme son ami et chef Bertrand Grébaut, ancien de Robuchon et Passard, qui avait obtenu une étoile au Michelin lorsqu'il officiait à l'Agapé. Rien ne trompe, une nouvelle fois, les vrais passionnés...

Velouté rafraîchi de navet, espuma d'orange, graines de sarrasin, pétales de navet boule d'or, éclats de noisettes et pourpier d'Ile-de-France (de chez Joël Thiebaut)

x

L'entrée arrive, un velouté rafraîchi de navet à l'orange, beau, simple et complexe à la fois, étonnant. Les petites rondelles crues de navet boule d'or ont un arrière-goût piquant de radis, les noisettes et graines de sarrasin croquent sous la dent. Le timing entre les plats est parfait.

Lieu jaune, sauce vierge de groseilles et cassis, basilic et citron, jeunes poireaux sués et chénopode du Mont Saint-Michel

x

La cuisson du poisson l'est tout autant, délicatement nacrée. L'accord entre le lieu jaune et la groseille et le cassis surprend et trouve son équilibre avec les feuilles de chénopode bon-henri (encore un souverain) ou épinard sauvage, délicatement salé puisque soigneusement cueilli en baie du Mont Saint-Michel. Une étonnante découverte.


Je pique une pointe de purée de cacahuète et moutarde dans l'assiette de mon "extatique" voisine, Lili... ;) Une autre étonnante découverte. La purée, pas Lili... Le fromage est servi à température idéale : un gruyère de chez Quatrehomme fruité comme il faut.

Ganache chocolat noir, caramel, sorbet passion et tuile caramel orange

x

Le dessert se passera de commentaires, je vois bien que vous n'en pouvez déjà plus... Une ganache au chocolat noir idéalement tempérée, un sorbet passionné (ou passionnel...), quelques gouttes de caramel au beurre, sous une tuile de caramel encore, à l'orange ajourée...

Le menu est étonnamment peu cher le midi, une volonté sans doute liée au quartier et à une philosophie remarquable, au sens premier du terme, de faire du bon, du très bon, voire de l'excellent, accessible, sans snobisme. Des produits de première qualité, recherchés, un réel sens du respect de ces derniers, un appétit de l'émerveillement simple, mais terriblement efficace, Septime est tout cela à la fois et porte bien son nom.

Septime - 80, rue de Charonne, 75011 Paris - tél : 01 43 67 38 29. Fermé le samedi midi, dimanche et lundi. Menu entrée-plat ou plat-dessert à 21€ le déjeuner ou à 26€ pour la formule complète (boisson comprise). Le soir, menu de 41 à 55€ (carte blanche).

32 commentaires:

  1. il me semble que je n’étais pas la seule à être extatique pendant ce déjeuner émaillé de plaisir, d’amitié et de rires !

    il règne dans ce restaurant une telle harmonie dans la salle, dans les plats et dans le service ... que c'est suffisamment rare à Paris pour être applaudi!

    RépondreSupprimer
  2. Rhôôô, que c'est joliment écrit. Franchement, Monsieur laurent, c'est vous qui devriez écrire dans des magazines...
    Bises,
    Anne

    RépondreSupprimer
  3. @ Lili : non, tu n'étais pas la seule... :)) Ah la jeunesse... (je ne parle pas de la vôtre !)

    @ Anne : euh... je vais penser à la reconversion ! (sérieusement) Mais en attendant, çà m'a fait plaisir de me replonger dans les bouquins d'histoire de l'art...

    RépondreSupprimer
  4. Une adresse à noter quand on est en panne. Je ne sais jamais où aller dîner quand c'est une soirée prévue et organisée

    RépondreSupprimer
  5. @ Marion : et pas seulement quand tu ne sais pas où aller ! ;)

    RépondreSupprimer
  6. Moi aussi ça me rappelle quelques années à étudier l'histoire de l'art, un peu de nostalgie dans tout ça! du coup, j'avoue que j'irais bien rencontrer le Septime, voir s'il est aussi sévère qu'on le dit!!! bravo pour ton écriture, je suis fan!

    RépondreSupprimer
  7. On sent un réel enthousiasme dans la critique du lieu!.. Encore une adresse à noter pour un futur séjour " à la capitale ".....

    RépondreSupprimer
  8. j'ai déjà proposé un déjeuner à un ami pour aller découvrir cette nouvelle adresse au plus vite… que je ne connais pas, alors que j'habite à 500 mètres ???! (je suppose qu'il faut réserver). J'aime… tes photos d'abord, la table en bois vieilli, le nom du restaurant, les miroirs piqués, le jardin secret… et bien sûr les multiples saveurs évoquées, le fromage, le vrai, et les prix doux du midi aussi !
    merci pour cette - grande - découverte pour la gourmande-fainéante que je suis, parce qu'une si belle adresse en bas de chez soi, c'est pas si commun !

    RépondreSupprimer
  9. Quel beau récit... qui met complètement l'eau à la bouche... mais c'était bien le but n'est-ce pas?

    RépondreSupprimer
  10. J'aime beaucoup la façon dont tu présentes ce lieu, surtout les photos centrées sur quelques détails, prises comme à la dérobée. Elles rendent compte de l'atmosphère mais sans trop en dévoiler, au point que l'on veut forcément y aller pour constater de visu. :)

    RépondreSupprimer
  11. Elle a raison Clémence, cela donne envie d'y aller là maintenant sur le champ. 19 h 20, le temps d'appeler et de filer... Bon je fais un copier coller pour des amis parisiens qui me feront un compte rendu.

    RépondreSupprimer
  12. J'adore ta présentation, le velouté donne bien envie!

    RépondreSupprimer
  13. ...j'en ai l'eau à la bouche! ton compte rendu est complet et fort intéressant...tu postules quand pour Télérama Paris?

    RépondreSupprimer
  14. Toujours chouette les ballades par ici ...
    Bonne nuit ...
    ♥♥♥

    RépondreSupprimer
  15. Paris j'arrive!! Je vais y faire un tour c'est obligé!

    RépondreSupprimer
  16. Toujours amusant de lire vos billets à toi et Lilibox. Joli duo. Rue de Charonne, retour aux sources, j'irai sûrement..Bientôt. Merci

    RépondreSupprimer
  17. Je craque pour les carreaux de ciment...J'espère, seulement, qu'ils ne sont pas dans le jardin...
    Et puis je note encore une fois l'endroit et combien Paris me manque.

    RépondreSupprimer
  18. @ Citron & Citronnelle : alors tu vois parfaitement ce que je veux dire !

    @ Voyelle, Babeth, Clémence, Gen et Boljo : je suis ravi d'avoir éveillé votre curiosité ! Merci pour vos commentaires ! :)

    @ Tombouctou : ravi que mes photos te plaisent, c'est aussi mon petit plaisir dans ce blog...

    @ Mélo : quand je te dis qu'on n'est pas loin, l'un de l'autre... Rassure-toi, je suis aussi fainéant que toi ! ;)

    @ Rachel : ah ! Merci ! Pour Télérama, c'est très (trop) intello, non ? :)

    @ CL : la ballade est gratuite, profites-en ! ;)

    @ Bwak : je t'attends ! Bon, dépêche-toi, il pleut...

    @ Framboise : merci ! En général, nos avis se concordent plutôt bien...

    @ Valérie : les carreaux sont bien à l'intérieur, rassure-toi, il y a un superbe effort de décoration, de choix des motifs et des matières. Passage obligé lors de ton prochain voyage !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bravo Laurent, pour le récit et pour le choix du restaurant pour nous...

      Supprimer
  19. Ouhaaa!!!!.... Très bel article! Me donne envie d'y retourner au plus vite!... Très contente que le Septime vous ait plu... A bientot, bises
    stef

    RépondreSupprimer
  20. Sans rien de Sévère :)

    L’adresse est bien notée, un peu loin pour moi le midi, mais on essaiera.

    RépondreSupprimer
  21. J'aime beaucoup tes clichés si atmosphériques! Un merveilleux repas. Tu me fais saliver avec ton beau billet...

    Bises,

    Rosa

    RépondreSupprimer
  22. Bonjour Laurent,
    Une fois de plus, tu t'es régalé dans un bon restaurant.(La chance de vivre à Paris)
    J'aime cette déco décalée de vieux pavés rétros usés, et les murs en décrépitude !!!
    Mais j'adore encore plus ce que tu avais dans l'assiette.. Ce beau lieu jaunes groseilles-cassis, parfumé au basilic et citron et le dessert irrésistible... Je succombe devant la ganache chocolat noir avec le sorbet passion ... l'accord idéal !!!
    Bises,
    Patricia

    RépondreSupprimer
  23. Je me demande bien
    comment ça se fait
    que tu n'aies encore rien publié !
    A lire les commentaires,
    on bave tous devant ta belle plume.
    ça devrait t'encourager.

    Le bois vieilli
    le jardin secret
    et le gruyère fruité
    mon dieu !

    T'es quand même énervant toi
    avec tes bonnes adresses parisiennes ;)

    RépondreSupprimer
  24. Je craque totalement sur tes phots, leu côté intemporel, classique mais différente, leur calme tout doux mais leur esthétique toute en élégance...

    RépondreSupprimer
  25. Merci, merci pour tous vos commentaires !

    @ Stéphanie : envie d'y retourner très vite également !

    @ Gracianne : absolument rien de Sévère, je confirme... Peut-être les murs un peu antiques ? :)

    @ Rosa : atmosphériques... C'est un joli compliment... Merci... ;)

    @ Patricia : il faut bien avoir quelques avantages à vivre dans la pollution !

    @ Nilu : rien publié ? Hummm... Réfléchissons-y...

    @ Chocoralie : merci pour l'élégance...

    RépondreSupprimer
  26. Hello
    Bel établissement c'est noté, je file l'adresse à mon amoureux...

    RépondreSupprimer
  27. Quel compte-rendu, je bois tes paroles. Le prix du déjeuner est bien léger surtout sur Paris. L'adresse est notée.

    RépondreSupprimer
  28. Très beau texte avec de belles photos !!

    RépondreSupprimer
  29. @ Anne Hélène : mais il faut y aller à deux, en amoureux ! (ou amis...;)

    @ Hélène : quel compliment, merci !

    @ Kokille : merci pour ta visite, ravi que mon post t'ait plu !

    RépondreSupprimer

newer older home

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...