15/03/2011

Rien d'autre que Sola | レストラン ソラ パリ

Après avoir grimpé la montagne aux sourcils chez Bizan, on se retrouve tout naturellement plus près du soleil... Il n'y faut pas d'ailleurs y voir un quelconque rapport, si ce n'est une créativité brillante.

sola1

Sola est un restaurant franco-japonais, ou "occidentalisé" (mot barbare), tenu de main de maître par le jeune chef Hiroki Yoshitake.

sola6

Passé la lourde porte médiévale en chêne foncé, l'accueil est élégant, raffiné, calme. Aussi apaisant que le lieu : pierres blondes brutes aux murs, fauteuils en cuir beige, choix de matières naturelles. On y est bien, serein. Le serveur apporte la carte. Votre seul souci sera de choisir entre deux menus, selon "l'arrivage et l'inspiration du chef". Pas d’autres informations. Laissez-vous porter. On vous demandera juste vos "intolérances" alimentaires. Curieusement, vous avez l'impression d'être quelqu'un d'important. On va s'occuper de vous (et vous allez aimer ça). Les plats arrivent dans un timing parfait. Découvertes sur découvertes. Étonnement visuel. Respect de chaque produit. Assiettes sublimes de "ma" designer belge préférée, Roos van de Velde (voir mes précédents articles ici et ).

sola4

Velouté de chou blanc au jus de romarin frais

sola7

Calamars fris et grillés aux deux champignons crus et cuits

Le moindre détail est pensé, comme cette si minuscule pousse, apparemment sans valeur, et qui libère en bouche une puissance aromatique incroyable, entre anis et réglisse. Le velouté de chou blanc au jus de romarin frais fut une merveille.
sola8
Suprêmes de pintade sauce miso et jus de viande

Les suprêmes de pintade, sauce miso et jus de viande, aussi. Comment arriver à une cuisson aussi parfaite qui donne presque l'illusion d'une texture fondante d'un foie gras poêlé ? La vapeur doit y être pour quelque chose. Je serais peut-être un peu plus mitigé sur le dessert et sa glace au fromage et fraises, trop simple, heureusement rattrapé par cette fin de bouche carrée, cubique faite d'une meringue non cuite roulée dans une poudre de soja grillé. Texture incroyable au toucher, si fragile, et si surprenante, fondante. Le soir, vous aurez peut-être la chance de dîner dans la salle voûtée, en sous-sol, et au sol relevé. Il vous faudra enlever vos chaussures et les mettre dans un petit casier, et vous laisser voyager vers ce si beau pays, malheureusement si meurtri en ce moment. On pense fort à eux...

SOLA - 12, rue de l'Hôtel Colbert, 75005 Paris - tél : 01 43 29 59 04 et sur www.restaurant-sola.com. Menu "Midi" à 35€, "Dégustation"à 50€. Menu soir "Petite dégustation" à 45€, "Grande dégustation" à 65€.

sola2

sola5

sola10

sola3

(et merci à Lily de My Food Box et Anne de A Foodie Froggy in Paris de m'y avoir accompagné...)

11 commentaires:

  1. Et merci à toi de ne en avoir parler... Je note l'adresse sur mon petit carnet, pour si un jour je retourne vivre "à la capitale" comme disent les "vieux"

    RépondreSupprimer
  2. Et comme toujours, L'Etudiante est la première à commenter ! Continuez comme çà, mademoiselle !

    RépondreSupprimer
  3. ben alors, on attends pas de faire le buzz tous ensemble ??? dommage...
    belles photos, beau texte et amical moment de partage gustatif et de fous rires.
    A la prochaine!

    RépondreSupprimer
  4. Parce qu'on devait poster ensemble ? Ben flûte alors ! J'ai rien compris... Un peu nigaud, ce Poulet... Mais merci de m'avoir fait découvrir le lieu ! On va où la prochaine fois ? Bises !

    RépondreSupprimer
  5. Un velouté de chou blanc au romarin hum!!!

    RépondreSupprimer
  6. Je vois que le poulet sort en bonne compagnie ! et ça contribue au bonheur de la table, les fou -rires et un joli menu dans un lieu agréable ! merci on prend note...

    RépondreSupprimer
  7. A réserver pour ma prochaine virée parisienne alors !

    RépondreSupprimer
  8. Sacré repas, et quelle ambiance ! Je suis en train de rédiger mon post et je note que tu ne parles pas de tes calamars ? ! Pourtant, ils avaient l'air topissimes !
    Bises,
    Anne

    RépondreSupprimer
  9. C'est vrai, Anne, j'ai oublié de parler de mes calamars en tempura et grillés à souhait ! Dieu merci, je n'ai pas eu de tête dans l'assiette... J'attends de lire aussi tes impressions et de voir tes belles photos !!! ) Bises !

    RépondreSupprimer
  10. l'adresse du moment. que des bonnes critiques. je l'ai programme pour ce printemps.

    RépondreSupprimer
  11. Ca donne envie tout ça! Merci pour l'adresse!

    RépondreSupprimer

newer older home

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...