18/08/2014

Gâteau moelleux aux fraises

Si les tartes fleurissent ici et là dès les premières fraises (les vraies, pas celles péruviennes, de décembre), on ne voit pas beaucoup d'autres recettes de gâteaux ou de pâtisseries à base du dit fruit. Fraisiers tout à part, évidemment, pour lesquels il faut encore avoir le temps et la technique ! Voici donc une alternative simple et gourmande à souhait aux allures de pudding moelleux que je vous conseille de servir froid avec une petite crème anglaise... Ce sera un perfect teatime pour vos pluvieux sundays... 


Il vous faudra, pour 6-8 personnes :

250 g de farine
200 g de sucre en poudre
125 g de beurre ramolli
2 œufs
25 cl de lait entier
375 g de fraises
1/2 sachet de levure
1 pincée de sel

Pour le streusel :
40 g de farine
50 g de beurre froid coupé en dés
90 g de sucre de canne blond

Préchauffez votre four à 180°C. Dans un saladier, mélangez la farine, le sucre, la levure et la pincée de sel. Mettez le beurre ramolli, les œufs, le lait dans le bol d'un mixeur ou d'un robot. Mélangez jusqu'à l'obtention d'une pâte lisse. Ajoutez les ingrédients "secs", puis mixez à nouveau. Rincez et équeutez les fraises. Coupez les plus grosses en deux au besoin, et mélangez-les à la pâte. Beurrez un moule de 24 cm de diamètre, disposez-y une feuille de papier sulfurisé au fond. Versez l'appareil et égalisez la surface. Préparez le streusel en émiettant grossièrement la farine avec le beurre froid, puis ajoutez le sucre. Recouvrez le gâteau, puis enfournez 50 minutes jusqu'à ce que la surface soit joliment dorée. Servez froid ou frais, accompagné d'une crème anglaise.

10/08/2014

Salade californienne (from Los Angeles)

Il paraît que c'est sexy, le ciel de Californie. L'ice dans l'eau... L'overdose d'un road movie. Un check out assuré, sous le soleil en plein midi. Et la chaleur de l'abandon, comme une symphonie... Un jour, moi-aussi, le jet lag me décalera, dans le rétro et sur l'asphalte...


Pour cette recette (de Jamie Oliver) aux accents californiens et résolument estivaux, il vous faudra, pour 4 personnes :

2 filets de dinde
4 tranches de poitrine fumée
2 avocats mûrs
2 pamplemousses roses
1 laitue romaine
1 petite sucrine
1 gros bouquet de coriandre
2 tortillas de maïs
1 piment rouge frais
le jus de 2 citrons verts
4 cuillères à soupe de yaourt brassé
1 cuillère à soupe de paprika
1/2 cuillère à café de poivre blanc
1/2 cuillère à café de piment de Cayenne
1 cuillère à café d'origan séché
huile d'olive
sel, poivre

Commencez par préchauffer votre four à 180°C. Découpez les filets de dinde en gros morceaux dans un saladier et assaisonnez avec le piment de Cayenne, le paprika, le poivre blanc, l'origan, une bonne pincée de sel et un peu d'huile d'olive. Mélangez, puis faites saisir la viande sur un grill ou dans une poêle à feu vif durant une dizaine de minutes, en retournant à mi-cuisson. Pendant ce temps, préparez la salade et la sauce. Dénoyautez les avocats. Mixez un avocat avec le yaourt, le jus des citrons verts, le piment, les 3/4 du bouquet de coriandre et un bon filet d'huile d'olive, jusqu'à l'obtention d'une sauce crémeuse et lisse. Ajoutez de l'eau si nécessaire pour l'assouplir. Rectifiez l'assaisonnement au besoin et réservez. Coupez les tortillas en lamelles, puis étalez-les sur une feuille de papier sulfurisé. Faites-les cuire au four quelques minutes, jusqu'à ce qu'elles soient dorées et croustillantes. Lorsque la dinde est presque cuite, incorporez la poitrine fumée, puis réservez. Dans un saladier, mélangez grossièrement les viandes avec la salade et la sauce à l'avocat. Ajoutez les lamelles de tortilla et les pamplemousses pelés et taillés en quartiers. Parsemez du restant de feuilles de coriandre et servez.

14/07/2014

Ragoût de boeuf aux pâtes comme à Corfou

Prendre l'air du large commence parfois, souvent, par l'envie de se remettre en cuisine et de partager sa cuisine. Destination, la Grèce. Même sous l'orage estival de Paris, même sous un parapluie sur le pont des Arts, même avec des chaussures qui prennent l'eau, il doit faire beau à Corfou. Il suffit juste de trouver un endroit où s'abriter. Ce type de recette à la cuisson lente est toujours meilleur réchauffé, donc n'hésitez pas à préparer le plat la veille et à prolonger celle-ci d'une heure, la viande n'en sera que plus tendre. Gardez un peu de basilic que vous rajouterez au tout dernier moment. Kali orexi ! (bon appétit !)


Il vous faudra, pour 6 personnes :

1,5 kg de viande de boeuf à braiser coupée en cubes
1 gros oignon haché
1 kg de tomates pelées, épépinées et concassées (en boite)
2 cuillères à soupe de concentré de tomates
1 cuillère à soupe de vinaigre de vin rouge
1 cuillère à café de sucre en poudre
1 bâton de canelle
3 clous de girfle
2 cuillères à soupe de basilic ciselé
500 g de pâtes type macaroni
mizithra, kefalotiri ou parmesan râpé pour servir
huile d'olive
sel, poivre

Dans une cocotte, faire chauffer l'huile d'olive, puis ajouter les cubes de boeuf. Les faire revenir une dizaine de minutes sur feu vif pour bien les dorer. Baissez à feu moyen, ajouter l'oignon et faire suer cinq minutes. Ajouter les tomates concassées, le concentré de tomates, le vinaigre de vin rouge, le sucre, la cannelle, les clous de girofle et le basilic. Saler, poivrer, mouiller d'eau à hauteur et laisser mijoter au minimum deux heures, en rajoutant un peu d'eau en cours de cuisson si nécessaire. Servir le ragoût avec les pâtes et parsemer de fromage.

La recette est tirée du livre La cuisine de Vefa par Vefa Alexiadou chez Phaïdon.

04/05/2014

Tajine de poulet aux pommes de terre et aux olives violettes

De couleurs, vous avez envie ? De chaleur et de soleil aussi ? Vous feuilletez déjà les catalogues de vacances d'été et rêvez de votre prochaine destination. Le dépaysement se fait ressentir. Aujourd'hui, c'est au Maroc que je vous emmène. Installez-vous confortablement dans la cour du riad rosement fleuri de bougainvilliers. Le murmure de l'eau de la fontaine vous berce tranquillement. Et en cuisine, le repas se prépare et sent diablement bon...

Ce tajine est considéré, au Maroc, comme étant un peu l'équivalent de notre steak-frites ici en France. Sa facilité de préparation vous étonnera. Comme tous les tajines, il sera bien meilleur réchauffé le lendemain.

Il vous faudra, pour 4 personnes :

1 poulet fermier de 2 kg coupé en morceaux
1,5 kg de pommes de terre à chair ferme
125 g d'olives violettes non dénoyautées
4 tomates pelées et concassées
1 citron confit
1 oignon émincé en lamelles
2 gousses d'ail hachées
1 cuillère à café de curcuma
1 cuillère à soupe de coriandre hachée
1 cuillère à soupe de persil plat haché
huile d'arachide
sel, poivre 

Dans un faitout, faites revenir l'oignon, l'ail et le curcuma dans l'huile pendant deux-trois minutes à feu doux. Ajoutez les morceaux de poulet, faites-les légèrement colorés, puis ajoutez la moitié des tomates concassées, la coriandre et le persil. Salez, poivrez. Pelez et lavez les pommes de terre et détaillez-les en gros morceaux. Disposez-les dans le faitout et mouillez à hauteur. Laissez cuire 30 minutes à couvert, toujours sur feu doux. N'hésitez pas à rajouter un peu d'eau si nécessaire, en rectifiant l'assaisonnement. Quelques minutes avant la fin de la cuisson, ajoutez le reste des tomates, les olives et le citron confit coupé en quartier. Laissez mijoter une dizaine de minutes. Servez très chaud, parsemé de quelques brins de coriandre et de persil.
older home

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...